Karine Malatier

Quand   l’émotion devient forme

La photographie, pour Karine Malatier, comme pour tous les grands photographes, n’est pas une fin en soi, mais un moyen au service d’une nécessité première: celle de saisir l’émotion produite par la vision fugace et miraculeuse d’une vérité personnelle qui transcende le simple regard et que l’on veut faire partager.

Pour faire partager cette émotion, il faut la mettre en forme et c’est alors que le savoir- faire technique permet de créer son propre vocabulaire plastique et sa propre syntaxe, qui rendent possible l’expression exacte de la vérité sensible, en même temps que son partage et sa compréhension par tous. Et c’est cette intensité de l’émotion qui, toujours, génère le langage ou l’écriture qui conviennent pour l’exprimer.

La force expressive des photographies de Karine Malatier tient dans la sobriété de l’écriture et cette épuration rendue par un noir et blanc qui intensifie le propos, la lumière intérieure et le mystère poétique.

Ici, la beauté formelle des images découle naturellement de la beauté native du sujet, de cette innocence et de cette pureté de cœur des humains blancs ou noirs représentés.

Ici, l’intelligence du cœur devient intelligence plastique.

Pierre Souchaud

Partager :